[This way to the English version] [retour à la page d'acceuil]

[LOGO] La stratégie de pétanque[LOGO]


strategy

Quel est l'élément le plus important pour une équipe de pétanque gagnante? Un pointeur doué? Un tireur infallible? Certes, assez souvent un seul de ces ingrédients serait suffisant et les deux dans la même équipe serait vraiment formidable. Mais si deux équipes avec des joueurs également doués se confrontent? Qu'advient-il?

Je vous conseille de bien faire attention à un jeu bien joué et je peux pratiquement garantir que, si vous concentrez, vous apprécierez la puissance d'un autre élément — la stratégie.


Spécialisation

A long terme, il est parfaitement correct qu'un joueur se considère spécialiste — soit pointeur, soit tireur. Il est une faute, cependant, de trop spécialiser. D'un moment à l'autre, il arrivera des situations ou un pointeur doit absoluement tirer, ou un tireur doit placer. Les rôles spécialisés sont mieux vus dans le contexte d'une équipe entiere.

Pour illustrer ce concept, considerons un jeu vraiment bien joué: un jeu idéal, en faite, dans le cours duquel chaque joueur joue parfaitement.

Un jeu idéal

L'équipe A commence, leur pointeur plaçant une boule 40 cm. directement devant le cochonnet. La première boule ne doit absoluement pas dépasser le cochonnet, mais doit rester avant. Mais pourquoi 40 cm. devant?

La stratégie de l'équipe A est alors d'imaginer un cercle dont le centre est le cochonnet et dont le rayon est la distance boule-cochonnet. Ceci définit leur terrain. Toute boule adverse qui entre ce terrain serait tirée. L'avantage de lancer la prémière boule est que vous avez la possibilité d'établir cette stratégie.

Imbattable? En effet, non. Il existe deux contre-stratégies possibles pour l'équipe B.

La prémière est simple patience. Ils doivent placer chaque boule dans le terrain de l'équipe A et les laisser tirer. Cependant — et il aura lieu cinq fois, l'équipe A ayant cinq boules — il faut faire très attention à la disposition finale des boules. En particulier, il faut noter si une boule appartenant à l'équipe A sort des limites de jeu. Dans ce cas, la boule est morte et peut être enlevée.

On arrive, alors, à la phase finale du jeu. L'équipe A a joué toutes ses boules, et leur prémière boule reste toujours 40 cm devant le cochonnet. L'équipe B a une boule en main — et maintenant l'avantage est à eux. Ils peuvent, soit prendre un point certain en pointant cette dernière boule, soit — en fonction de la disposition des boules déjà tirées et loin du cochonnet — peut-être en marquer plus en tirant.

La deuxième contre-stratégie est d'essayer le carreau immédiat. En reussisant, cette prémière boule de l'équipe A est remplacée par une boule de l'équipe B, et la situation est carrément inversée, mais avec la différence décisive que, maintenant, l'équipe qui défend le terrain est AUSSI l'équipe qui jouera la dernière boule. (A noter, aussi, le danger qu'en éxecutant le carreau le cochonnet sera également porté, peut-être ainsi créant un nouveau jeu ou annulant le présent.)

Je tiens à signifier un fait important à propos de ce jeu idéalisé — et il est vrai si on parle de doublettes ou triplettes. L'équipe A a pointé une boule et en a tiré 5. L'équipe B a pointé ses 6 boules (avec l'exception éventuelle de la dernière.) Donc, il est evident que cette stratégie et contre-stratégie n'est point valable si les équipes avaient des idées fixes de qui sait pointer et qui sait tirer.

Si ce compte-rendu d'un jeu vous parait invraisemblable — et j'avoue que je suis très loin de ce niveau de jeu moi-même — je ne peux que vous assurer que j'ai assisté à plusieurs parties ayant approché ce niveau idéal de compétition. Un tireur champion tirera 9 boules sur 10 et, étant donné un terrain préparé pour un tournoi, un bon pointeur peut garantir une approche de moins que 40 cm.

Gestion des équipes

A un certain niveau de compétition, il est essentiel que quelqu'un soit designé capitaine d'équipe. Même si une équipe s'accordera sur la stratégie 9 fois sur 10, à la 10ème, quelqu'un doit avoir la responsabilité de trancher. En termes généraux, c'est la résponsabilité du capitaine de prévoir le déroulement de la partie, s'assurant que les six boules de son équipe seront lancée de manière optimale.

[retour à la page d'acceuil]
© 1995-2011 Beach Media
Images: fotolia usa

Valid HTML 4.0 Transitional